maison-conteneur-4

Igor nous Parle Maison Conteneur

Aujourd’hui on va parler de maison conteneur avec Igor. Igor est un ami de logue date qui créer des sites internet, il m’a montré son dernier site qui est très sympa. J’ai donc décidé de l’inviter pour qu’il puisse nous faire profiter de son expérience dans le domaine. Il va nous parler un peu de lui et de son site internet ainsi que de son expérience, tout ceci devrait vous donner pleins d’idées à réadapter à vos conditions de travail. Venez voir son site juste ici : le portail maison-container.info afin de trouver votre maison container.

Salut Igor présente toi.

Salut ! Moi c’est Igor je suis un immigré russe, j’ai immigré en France illégalement dans une valise, mes parents était des négociant en trafic d’être humain. Il ne voulait plus de moi parce que je chantait à tu tête des air de l’armée rouge depuis ma plus tendre enfance.

Plus tard j’ai consulté et il semblerait que je souffre d’une forme d’autisme très particulier qui engendre une sur-mémorisation des chants grégorien et autres chants de groupe tel que le gospel. J’ai donc commencé une carrière en tant que chanteur d’opéra à l’opéra de Paris, mais malheureusement j’ai un cœur très fragile qui voit son artère aorte se contracte sur la note Si dièze très souvent chantée en opéra.

J’ai donc du me reconvertir dans la création de site internet qui est certainement le domaine où l’on entend le moins la note si dièze. Depuis ma mémoire eidétique musicale me permet de travailler pour shazam à mes heures perdues ( je leur ai quand même préciser mon intolérance phonique. ).

à Voir aussi : Petra parle méditation

 

Et comment rythme tu tes journées ?

Je suis narcoleptique, donc mes journées sont rythmés par les siestes intempestives que me font réaliser mon handicap. Pour palier à cette inconvénients je bois environ douze litres de café arabica par jour afin de me maintenir éveillé. En résulte une agressivité sociale qui fait que je suis incapable de conserver un ami plus de 3 minutes et 45 secondes ( mon meilleur score ). J’ai entrepris il y a quelques années une relation amoureuse avec une femelle grizzli maniaco-dépressive, mais celle-ci ne supportait pas l’odeur corporel qui se dégageait de ma moustache pro-imminente.